L’assemblée générale du CPNS a eu lieu le 30 avril 2022. Nous reproduisons ici l’ introduction énoncée par la présidente MF Simonnet :

La gestion de la crise sanitaire a perturbé comme pour beaucoup d’autres associations, le déroulement de nos activités. Mais nous sommes restés fidèles à nos priorités, participation aux commissions départementales, suivi des dossiers (médiation pour le projet de port de plaisance de Brétignolles sur Mer, recours second permis de construire thalasso à Sion-sur-l’Océan, recours annulation dérogation destruction espèces protégées pour la construction des serres à Commequiers, …), animations extérieures de sensibilisation (nettoyage écologique de plage, …), réception d’alertes locales de pollution, … (A ce sujet, nous essayons de promouvoir l’outil développé par FNE PDL, sentinelles de la Nature : l’outil est relativement simple à utiliser, ce serait bien pour une ou 2 personnes locales d’être référent de l’outil pour traiter les signalements reçus (formation possible par FNE PDL))

Nous répondons aux invitations des communes à participer à des groupes de travail sur l’aménagement, la mobilité douce, la biodiversité, … ou à des animations comme Environ’sport à St Gilles Croix de Vie.

Le CPNS est une association ancienne (création en 1973), nous fêterons nos 50 ans d’existence en 2023. Rappelons que notre association s’est créé pour stopper l’urbanisation galopante sur le littoral de ST Gilles (sauvegarde de la dune de la Garenne en reprofilant la dune et en plantant des oyats (appel aux écoliers), protection des dunes du Jaunay). L’histoire s’est d’ailleurs répétée fin 2021 puisque la dune de l’accès plage de la Paterne a été reprofilée et les écoliers ont planté des oyats pour la protéger.

Localement, nous observons que notre association a toujours son rôle à jouer, seule ou en relation avec d’autres associations.

Nos adhérents anciens disséminés dans toute la France qui viennent moins souvent dans leurs résidences secondaires demeurent attachés au CPNS : ils sont heureux d’apprendre les nouvelles du pays en parcourant nos bulletins papier et nous encouragent à continuer.

Pour les nouvelles personnes que nous côtoyons lors des forums par exemple, nous avons conscience que la cotisation financière a peu d’importance en comparaison avec l’adhésion de ces personnes à la problématique du développement durable. Il est primordial aujourd’hui que chacun comprenne qu’il a son rôle à jouer sur la protection de l’environnement, sur la réduction des déchets, des consommations énergétiques et d’eau, sur ses modes de consommation (recours au circuit-court, …) et qu’il partage ces idées dans ses réseaux, qu’il utilise des outils comme sentinelles de la Nature. N’attendons pas que l’Etat se lance dans la transition énergétique et laissons le soin aux grands organismes comme Générations Futures, Agir pour l’environnement ou FNE de faire respecter le code de l’Environnement au niveau national.

5 1 vote
Évaluation de l'article