Le collectif Plages vivantes – Humanités environnementales organise deux journées d’étude sur la thématique des écosystèmes de la plage, et en particulier de l’estran. Il s’agit de s’interroger sur les nouveaux modes de vie et les nouvelles façons d’habiter la plage et le rivage, que ce soit pour l’humain autant que pour l’animal et le végétal. Les enjeux de la laisse de mer et de la gestion environnementale de la plage, sur lesquels le CPNS est très vigilant et actif (notamment avec ses animations de sensibilisation « La laisse, qu’est-ce? »), seront particulièrement étudiés.

Les recherches sur les socio-écosystèmes de l’estran, particulièrement les plages, connaissent un renouvellement important ces dernières années lié à l’intensification des changements globaux – climat, eutrophisation, biodiversité – et donc à l’intensification des enjeux de gestion. La plage est également le lieu d’invention de « nouveaux modèles de corps ». Ces journées sont l’occasion de faire le point sur la question.

Ces deux journées se déroulent :

  • le 10 décembre 2020 à distance, par visioconférence, du fait du contexte sanitaire.
  • le 30 mars 2021 théoriquement à l’IUEM (Plouzané, Finistère), si le contexte sanitaire le permet.

L’inscription est gratuite mais obligatoire. Le formulaire permet de signaler une présence à l’une ou l’autre des journées (par demi-journée), ou aux deux journées. Pour connaître le programme et s’inscrire : en savoir plus.

0 0 voter
Évaluation de l'article