Projet de longue haleine, le projet de création d’une Zone d’aménagement Concerté dans le secteur de La Croix en vue de l’édification d’un éco-quartier se poursuit. Il devrait être soumis à l’avis des autorités compétentes au cours du premier semestre 2021.

 

« le dernier grand espace à urbaniser de la ville, on ne doit pas le louper. On ne veut surtout pas d’un endroit qui ne vive que deux mois dans l’année. »*

François Blanchet

maire de Saint-Gilles-Croix-de-Vie

 

 

Un enjeu majeur

Comme nous le précisions dans un précédent article

Périmètre du futur éco-quartier de La Croix

«  la surface d’EcoQuartier considérée couvre 26 ha environ. Ce programme permettra de réaliser 800 logements au maximum répondant à un cahier des charges précis intégrant une mixité sociale, un renforcement du maillage bocager préexistant (haies, bois, des jardins familiaux et/ou partagés offrant des lieux de convivialité, mares…) »

L’enjeu pour la ville et son environnement est donc majeur. La surface concernée située derrière le centre commercial route de La-Roche-sur-Yon constitue selon François Blanchet, le maire de la commune* « le dernier grand espace à urbaniser de la ville, on ne doit pas le louper. On ne veut surtout pas d’un endroit qui ne vive que deux mois dans l’année. »

Une approche positive et …

Dès l’origine du projet, le CPNS a émis quelques réserves sur cette volonté d’urbaniser jusqu’aux derniers mètres carrés disponibles de la cité balnéaire.

Néanmoins notre association s’est prononcée à plusieurs reprises favorable à l’esprit de ce futur aménagement illustré par une coulée verte respectant la zone humide, ou encore un habitat collectif plus diversifiés.

…des réserves

Un réseau routier saturé

Le réseau routier de la zone concernée est déjà fortement impacté par le centre commercial situé au croisement des routes de Saint-Jean-de-Monts, Les Sables d’Olonne et La Roche-sur-Yon ainsi que par la zone artisanale de La Bégaudière. A cela s’ajoutera le flux de circulation lié à l’implantation du futur lycée en cours de construction.

Pour l’instant nous n’avons connaissance d’aucun projet de gestion du réseau routier accompagnant ce projet en lien avec les villes limitrophes de Saint-Hilaire-de-Riez, Le Fenouiller et Givrand qui seront impactées par l’éco-quartier.

Nos équipes ont également émis des réserves et des propositions sur les flux de circulation à l’intérieur du futur quartier ainsi qu’à propos des pistes cyclables qui doivent le desservir.

Un quartier bioclimatique ?

Nous relevons aussi qu’une maison sur deux ne sera pas bioclimatique. En fait, au niveau de l’habitat, il s’agira d’un quartier assez traditionnel comme nos lotissements anciens : pas d’espace réservé parking voiture électrique , pas d’espace de stockage électrique futur, pas de respiration entre les groupes de maisons, absence d’habitat partagé ? … 

Nous engageons donc la population à se saisir des outils de concertations mis à sa disposition par l’aménageur et la ville pour prendre connaissance du dossier et émettre un avis et des propositions utiles pour faire avancer ce projet.

Une concertation virtuelle

 

Pour pallier à l’annulation du forum de concertation initialement prévu le 7 novembre 2020, la Ville et le Groupe Giboire (aménageur) proposent une exposition en plein air quai des Greniers. L’exposition qui se terminera le 29 janvier 2021 est également téléchargeable sur le site internet de la Ville qui met également en ligne un outil de concertation via un site internet dédié: participlab-quartierlacroix.com

Un registre est aussi à la disposition de la population, en mairie, au service urbanisme pour recueillir les observations ainsi que sur le site internet de la Ville en cliquant ici.


* Ouest-France du 4 décembre 2020

0 0 voter
Évaluation de l'article