Gravelot à collier interrompu. Famille des Charadriidés. Ordre : Charadriiformes

Le 6 mai 2020, le Conservatoire du littoral, l’Office Français de la Biodiversité, l’ Office Français de la Biodiversité, l’Office National des Forêts et France Nature Environnement (dont nous sommes membres) ont lancé un appel pour « alerter le public afin d’anticiper les impacts de la réouverture des sites naturels du littoral » dans le cadre du déconfinement. Leur communiqué de presse s’intitule « Opération Littoral 2020 – Sauvez nos poussins« . En effet, « avec l’arrêt durant 8 semaines de la fréquentation humaine sur les rivages du littoral, les oiseaux attachés à ces milieux naturels comme le Gravelot à Collier Interrompu ont fait leur nid sur un territoire calme et silencieux. La couvaison des oeufs qui ressemblent à des galets (cf photo grossie 10 fois) est en cours et une première nichée voire parfois une seconde, auront lieu jusqu’au 15 juillet. »

Pontze – Gravelot à Collier Interrompu

Le CPNS alerte chaque année lors de ses nettoyages écologiques de plages ou de ses animations laisses de mer de la présence possible de ces oeufs ou poussins en haut de plage. Il demande donc aux promeneurs d’être particulièrement vigilants lors de la réouverture des plages. De plus, vous avez pu observer que la végétation a repris ses droits en sur ces hauts de plage, ce qui permet de consolider les pieds de dunes et de lutter contre l’érosion naturellement.

Le CPNS demande aux Municipalités d’être le relai auprès de la population de cette mise en garde et de faire attention lors des opérations de nettoyages mécaniques des plages encore autorisées en saison.

« Ces poussins, trésors vivants de nos rivages

ne doivent pas devenir des victimes collatérales du déconfinement »

L’antenne LPO NO Vendée travaille avec la Communauté de Communes et le garde du littoral à l’établissement de l’inventaire des nids du Gravelot à Collier Interrompu (GCI) sur les plages des communes de Saint-Hilaire-de-Riez (à la sortie de la plage de Sion après le Blockhaus et entre les Mouettes et les Becs), Brétignolles-sur-Mer (à hauteur du Pont Jaunay et de la Roche Biron) et du côté de la Gachère vers Brem sur Mer.

La LPO a eu l’autorisation de protéger ces zones à fort enjeu du côté des Mouettes à Saint Hilaire de Riez. A Brétignolles, l’accès aux plages du Pont Jaunay et de la Roche Biron sont encore interdits mais ils protégeront les zones dès que l’accès sera rétabli.