« Le changement de maire à St Hilaire de Riez et de président de la communauté de communes permettent d’envisager un autre avenir pour le développement du territoire. »

Marie-France Simonnet,

présidente du CPNS

En guise d’introduction la présidente Marie-France Simonnet a rappelé le contexte particulier dans lequel s’est tenue l’assemblée générale « organisée dans des conditions un peu spéciales avec des restrictions d’accès aux salles publiques et à l’aube d’une rentrée où tout est incertain.»

Le choix de l’organisation d’une AG « physique » a permis au conseil d’administration de renouer un contact avec les adhérents après le confinement et la période de la saison estivale pendant laquelle le CPNS a moins d’activités, exception faite des actions de sensibilisation des estivants à l’utilité de la laisse de mer sur les plages.

Un exercice comptable déficitaire pour l’exercice 2019

Les assemblées générales du CPNS se déroulent généralement au mois d’avril et relatent les évènements depuis la dernière AG en énonçant le bilan financier de l’année civile écoulée. Du point de vue administratif la présidente a repris ce schéma en abordant le bilan financier de l’association au 31 décembre 2019 qui, le précise M.F Simonnet présente « un compte de résultat 2019 du CPNS déficitaire dû principalement aux frais engagés dans le cadre de notre recours au Tribunal Administratif de Nantes concernant l’annulation du 2ème Permis de construire déposé par CCY Invest pour l’édification d’une thalassothérapie à Sion-sur-l’Océan. »

Le contexte particulier de la crise sanitaire et des élections municipales

La présidente a ensuite évoqué le contexte de la crise sanitaire et des élections municipales qui impactent l’action de l’association:

« L’épisode Covid a stoppé depuis mi-mars comme pour beaucoup d’autres associations, une bonne partie de nos actions, que ce soit notre participation à des commissions officielles ou l’organisation d’animations pour sensibiliser le plus grand nombre aux gestes quotidiens du développement durable (Repair café, …). Lors de notre rapport d’activité nous allons revenir assez vite sur les évènements de 2019 et début 2020 car ils sont anciens et surtout car le contexte actuel a changé, pour nous tourner vers le présent : les dossiers qui restent en cours et où l’avenir est incertain, du fait des mesures nationales gouvernementales imposées actuellement et plus localement du fait du changement de gouvernance au sein du canton de Saint Hilaire de Riez …/… Le changement de maire à St Hilaire de Riez et de président de la communauté de communes permettent d’envisager un autre avenir pour le développement du territoire. »

De fait, le CPNS a déjà demandé par voie de presse avec FNE Vendée et la LPO que les associations environnementales et les représentants des citoyens soient réellement consultés lors de l’élaboration des grands projets urbanistiques et non après que les décisions soient prises. Le CPNS se tient prêt à participer aux commissions extra-municipales qui seront mises en place. Nous pensions que l’après Covid permettrait d’envisager nationalement une meilleure prise en compte de la protection de l’environnement en faisant le lien entre la santé et l’environnement (abaissement de la pollution atmosphérique, numérique, …) cf les articles de notre dernier bulletin. Si ce n’est pas le cas, nous comptons intervenir sur le plan local, profiter des élans des nouveaux élus et continuer à jouer notre rôle de défense de l’environnement et du cadre de vie.

Appel aux bonnes volontés

Avant d’aborder les rapports financiers et d’activités M.F. Simonnet a lancé un appel aux bénévoles: «  nous sommes plus que jamais preneurs de votre soutien moral et de votre aide pour telle ou telle animation ou pour tel ou tel dossier: n’hésitez pas à nous proposer un peu de votre temps ou un peu de votre expérience sur tel ou tel sujet. »

Prochain article : le rapport d’activité 2019-20120