L'évacuation de la ZAD de Brétignolles-sur-Mer, mercredi 8 avril. © Blog de la Zad de la Dune

L’évacuation de la ZAD de Brétignolles-sur-Mer, mercredi 8 avril. © Blog de la Zad de la Dune

Evacuation de la ZAD

Le 8 avril dernier la préfecture de la Vendée a saisi l’opportunité d’une altercation qui a eu lieu le matin entre deux zadistes et un couple d’automobilistes pour faire procéder à 20h à l’évacuation de la ZAD de Brétignolles-sur-Mer. Les faits sont désormais établis puisque la justice a jugé les protagonistes zadistes en comparution immédiate le 10 avril. Ils ont été condamnés à de la prison ferme (8 et 10 mois) et placés sous mandat de dépôt. Nous ne commenterons pas cette décision de justice rapide, n’ayant pas les éléments en main.

 

 

La mairie de Brétignolles s’affranchit des règlementations en vigueur

Dans la foulée de cette évacuation, le maire de Brétignolles a fait détruire les cabanes et leur contenu et nettoyer la zone en brûlant le tout au mépris de la réglementation départementale sur les déchets qui interdit le brûlage en incinérateur ou à l’air libre des déchets verts ou ménagers et impose leur dépôt en déchetterie après un tri adapté.

Non content de violer cette disposition, le maire a fait appel à environ 70 bénévoles pour procéder au nettoyage de la zone, le lendemain 9 avril en violation des règles de confinement actuellement en vigueur.

Cerise sur le gâteau : selon l’association la Vigie, les travaux auraient repris à la Normandelière -sous protection des gendarmes- afin de broyer les arbres et végétaux abattus en octobre dernier. Sur ce point nous rappelons que l’autorisation environnementale exclut la réalisation de travaux terrestres préparatoires dans la période actuelle (1er mars-31 mai). L’étude d’impact impose le respect d’un calendrier précis afin d’ « éviter les impacts par destruction d’individus d’oiseaux » en les réalisant « en dehors de la période de nidification des oiseaux. » Selon ce calendrier la période début mars à fin mai est « défavorable à exclure« , celle de juillet est « peu favorable à éviter« .

Des témoins rapportent que l’évacuation des branchages aurait aussi concerné ceux qui avaient été déposés sur la dune blanche en vue de la protéger contre l’érosion éolienne ; ce qui, si cela est confirmé, est une erreur également condamnable.

Notre réseau associatif est en alerte maximum et réclame plus que jamais un moratoire dans l’attende des décisions de justice actuellement pendantes auprès de la juridiction administrative.

 

 

 

L’évacuation est non seulement dans la presse locale,

mais aussi dans la presse nationale :

 

 

 

 

 

 

Médiapart

https://www.mediapart.fr/journal/france/110420/en-vendee-le-maire-deconfine-brutalement-la-zad-de-la-dune?onglet=full

Ouest-France

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/bretignolles-sur-mer-85470/bretignolles-sur-mer-la-mairie-annonce-la-fin-du-demantelement-de-la-zad-6806066

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/bretignolles-sur-mer-85470/bretignolles-sur-mer-la-zad-de-bretignolles-sur-mer-evacuee-6804118

Actu.fr

https://actu.fr/pays-de-la-loire/bretignolles-sur-mer_85035/vendee-zad-bretignolles-cours-devacuation_32892912.html

France bleue

https://www.francebleu.fr/infos/environnement/bretignolles-sur-mer-la-zad-evacuee-sans-incident-1586371306