l’enjeu était important et innovant: il s’agissait pas moins que de restaurer de façon cohérente un milieu naturel fortement dégradé tout en prenant en compte les risques naturels littoraux auxquels est exposé la route littorale. Cet ambitieux projet du Conservatoire du Littoral est rejeté par une écrasante majorité (81,41%) au terme de la consultation du 23 juin aux Sables d’Olonne qui n’a mobilisé que 31% de la population. Nous y voyons le résultat d’une communication partiale faisant la part belle au volet routier au détriment de l’ensemble du projet porté par le conservatoire du littoral couplée à l’activisme des riverains soucieux de défendre des intérêts particuliers. 

Le point de vue de France Nature Environnement Vendée

« dans le contexte aggravant du changement climatique, les sujets écartés de la discussion reviendront tôt ou tard au premier plan. Protéger la végétation des  hauts de falaise pour retarder l’érosion continentale, accepter l’érosion marine quand elle s’imposera, revoir la place de la voiture dans la cité : nous n’y échapperons pas. Les réponses à apporter ne pourront pas toujours miser sur le statu quo.»


Lire l’article France Nature Environnement Vendée, cliquer ici

Lire notre précédent article consacré à ce sujet, cliquer ici