Suite à l’élagage sévère des arbres et de nombreuses coupes d’arbustes intervenus en janvier sur le site de Pill Hours au niveau du Club St Hilaire, le CPNS avait saisi la DREAL et alerté le maire de Saint-Hilaire-de-Riez (voir notre article ici)

Monsieur le Maire ne nous a pas répondu (!), par contre lors des questions diverses du conseil municipal du 7 février 2020, il a reconnu que l’élagage des pins n’avait pas été autorisé mais qu’il n’avait pas de moyen de sanctionner l’entreprise qui a réalisé cette opération. Un peu court comme explication!

De son côté l’inspectrice des sites de la DREAL Pays de Loire nous a informé qu’un premier travail de terrain a été effectué à la suite duquel «des actions de police pourront être engagées.»

A suivre donc même si les dégâts provoqués restent irréversibles !