Le CPNS relaie le communiqué de la LPO 85, Surfrider Vendée et  France Nature Environnement Vendée auquel il s’associe.

Le conseil communautaire du Pays de Saint-Gilles a décidé, dans sa séance du 24 septembre 2020, de créer un « groupe de médiation » sur le projet de port de Brétignolles-sur-Mer. Cette décision fait suite au moratoire demandé par les associations et désormais acté par la collectivité. Elle doit permettre d’engager des élus et des représentants de la société civile dans une réflexion partagée.

Dans un premier temps, il s’agira de mettre à plat les principaux sujets de la controverse qui n’a cessé de croître depuis l’origine du projet. La méthode devra garantir une écoute des différents points de vue dans l’objectif de pouvoir les examiner dans la sérénité.

FNE Vendée, la LPO Vendée et Surfrider Vendée font le choix de s’engager dans cette démarche inédite, qui leur paraît de nature à sortir du conflit actuel en faisant émerger des réponses en phase avec les enjeux de ce territoire et avec les attentes sociétales.

FNE Vendée, la LPO Vendée et Surfrider Vendée appellent chacun à prendre en compte la nécessité de cette écoute mutuelle, dans un contexte qui doit s’en trouver apaisé. Toute initiative qui serait en rupture avec cet objectif ne pourrait qu’être condamnée.
LPO Vendée Surfrider Vendée