Il y a plus de quatorze ans maintenant que Cyriaque Feuillet veille sur le site du CPNS qu’il a mis en place et alimenté quasiment quotidiennement par le suivi des actualités environnementales locales et de très nombreux articles. Il en a fait un site dynamique de référence, consulté par de nombreux environnementalistes, commentateurs et décideurs qui peuvent y retrouver les principaux événements locaux. Aujourd’hui, il passe le relai à notre administrateur Ludovic Augereau. Nous leur avons posé trois questions à chacun.

Cyriaque Feuillet

Trois questions à Cyriaque Feuillet

Comment êtes-vous devenu le webmaster de ce site ?

Sophie Furon, la présidente de l’époque, avait commencé un embryon de site, mais son équipe ne disposait ni du temps, ni et des connaissances informatiques suffisantes pour le faire fonctionner réellement. Je venais d’intégrer le conseil d’administration de l’association et les regards se sont tournés vers moi. En acceptant cette nouvelle responsabilité, je ne mesurais pas l’ampleur du travail qui m’attendait. Trois mois de travail furent nécessaires pour restructurer entièrement le site et le remodeler au goût du jour (de l’époque). Chaque année, la gestion du site me mobilise environ 150 heures, soit l’équivalent d’un mois de travail à temps plein!

 

Quelles furent les lignes directrices de votre action ?

Tout d’abord, en accord avec les membres du C.A.  j’ai voulu faire du site une source d’informations sur les problématiques environnementales du canton. Le bandeau défilant répond à cet objectif qui permet de fidéliser les visiteurs. À cet égard, je suis heureux de voir que le site reçoit une moyenne de 21 500 visiteurs par an.

En second lieu, pour être crédible, le site se devait d’être objectif. Les actions du CPNS sont donc traitées sans raccourcis réducteurs. D’une manière générale, les articles publiés reflètent donc la position du CPNS, sans pour autant occulter les positions adverses.

Quels sont vos meilleurs souvenirs

Je ne sais pas si ce sont les meilleurs, mais sans doute les plus marquants. Tout d’abord, je dirais que j’ai été frappé par l’impact rapide du site lorsque la municipalité de Saint-Hilaire-de-Riez de l’époque (il y a quatorze ans) s’était offusquée d’un « carton rouge » que nous lui avions prodigué à l’occasion du tirage du feu d’artifice à Sion, sans protection suffisante de la dune. Le choix des mots a son importance, et j’ai tenu compte de la remarque qui était faite par un élu, pour éviter, à l’avenir, les titres trop accrocheurs. Mais, incontestablement les meilleurs souvenirs résultent des échanges avec les membres du C.A. pour la formulation des articles, même si la publication finalisée m’incombait. Ces échanges furent très enrichissants sur le plan humain, et très formateurs. Mais il faut savoir passer le relai et je suis heureux de voir le site perdurer avec Ludovic qui, déjà, m’assistait.

                                                   

Trois questions à Ludovic Augereau


Les membres du CPNS vous connaissent peu, pouvez-vous vous présenter ?

Né à Saint Gilles il y a 61 ans, j’ai vécu principalement à la Roche sur Yon avant de découvrir une bonne partie de la France professionnellement. Arrivé à Saint Gilles Croix de Vie il y a une dizaine d’années, je me suis petit à petit impliqué dans la vie associative. J’ai commencé par la bibliothèque, j’ai rejoint le CPNS lorsque je me suis porté volontaire pour participer au REPAIR CAFE. Depuis, je suis actif au sein du centre socio culturel je représente le CPNS dans le conseil d’administration.

Comment abordez-vous cette nouvelle tâche ?

    Ayant vu Cyriaque à l’œuvre, je mesure un peu ce que peut représenter en terme de charge de travail un tel engagement. Je dois admettre que cela me fait un peu peur.     Je suis familier avec l’outil informatique ; aussi l’aspect technique ne m’inquiète pas trop. J’espère être à la hauteur des espérances des lecteurs du site, je compte                 énormément sur la collaboration du comité de rédaction pour les mises à jour et la production d’articles.

Quelle lignes directrices allez vous développer ?

    Je n’ai pas l’intention de changer ce qui fait le succès du site et encore moins celle de vouloir imposer une nouvelle ligne directrice ou éditoriale. Les valeurs et les choix        du CPNS ne changeront pas, de plus le travail de Cyriaque sur le site est inspirant et je ne souhaite pas le remettre en cause. Il y aura sûrement des adaptations sur la          forme mais je resterai fidèle sur le fond . Pour l’instant je me sens comme un technicien à l’écoute et soucieux de bien faire son travail.

   Nous remercions vivement Cyriaque pour tout le travail accompli et Ludovic pour cette reprise de tâche bénévole. Nous sommes conscients du travail à reprendre et ne manquerons pas d’aider Ludovic sur le fond.

    La présidente MF Simonnet

0 0 voter
Évaluation de l'article