Le Collectif de défense du patrimoine balnéaire de Sion-sur-l’Océan ne reste pas inactif et poursuit son action pour la sauvegarde de ce patrimoine typique des bains de mer du début du vingtième siècle. Le Collectif qui s’était associé pour l’occasion aux associations Saint-Hilaire l’Océan 2020 et Initiatives Nord-Ouest Vendée environnement écologie, a organisé le jeudi 31 juillet une réunion d’information dans le jardin de la villa Monique, la seule qui est maintenue dans le cadre du projet de thalassothérapie.

Le 3 août 2015, le journal OUEST-FRANCE publiait un compte-rendu de cette manifestation sous le titre :

Thalasso : les opposants ne désarment pas

Accéder à l’article, cliquer ici

Collectif-Sion-07-2015

Le succès de ces visites guidées mises en place l’an dernier pour sensibiliser la population est grandissant. Les guides du collectif complètent la visites en montrant des documents d’époques: plans, articles de journaux, délibérations municipales, photographies qui permettent de resituer l’évolution de ce quartier dans le temps. Chemin faisant, il se trouve toujours une ou deux personnes du quartier pour compléter les commentaires par des souvenirs personnels ou des anecdotes parfois cocasses.

Cette année, le collectif a franchi un pas de plus en accueillant les visiteurs en costumes des années  1950-1960.


RÉACTUALISATION DE LA PÉTITION LANCÉE EN 2014 EN FAVEUR DE LA SAUVEGARDE DE L’ESPACE DE L’ÎLOT JEANNE D’ARC

le CPNS vous invite aussi à lire ci-dessous la communication qui nous a été transmise par le collectif pour une action (citoyenne) que le CPNS soutient sans restriction.

Bonjour à tous,

Cela fait un an que nous avons lancé cette pétition : il est grand temps de vous donner des nouvelles !

Première victoire à 100 signatures avec vos commentaires éloquents, les mêmes que nous retrouvons sur place tout au long de l’année dans les livres d’or des défenseurs du patrimoine balnéaire de Sion sur l’Océan. Merci à vous tous : vos arguments nous encouragent à continuer nos démarches pour porter vos demandes.

N’hésitez pas à consulter le blog du Collectif : www.patrimoine-de-sion.com : vous y voyez que le Collectif s’est attaché à faire vivre le patrimoine de la station balnéaire de Sion-sur-l’Océan (notre premier rôle), en organisant des circuits guidés lors des journées du patrimoine en septembre 2014, pendant les vacances de printemps 2015 et le dernier en date le 17 juillet 2015 , celui-ci était d’ailleurs costumé.

Concernant le projet immobilier couplé d’une thalasso, vous avez su que le référendum local avait divisé la population entre le oui (52%) et le non (48%) mais que par manque de 40 votants, le choix de la poursuite de ce projet était revenu au Conseil Municipal, lui-même premier décideur du projet.

Le collectif a écrit plusieurs fois au Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie pour évoquer dans ce projet d’une part, une extension non limitée de l’urbanisation dans un Espace Proche du Rivage, ce qui sous-entendrait le non respect de la loi littoral et d’autre part, les informations mensongères que la Municipalité livre aux citoyens, le promoteur ne respectant pas certains termes de l’appel d’offres comme la prise à son compte de la construction du nouveau local de l’association de sauvegarde du patrimoine maritime de Sion nommée « La livarde » encore présente et active sur l’îlot Jeanne d’Arc : la commune devra donc payer 770 000€ pour ce bâtiment !

Le Ministère a missionné à chaque fois le Préfet pour qu’il réponde à nos interrogations, ce qu’il fait de manière imprécise, ce qui nous oblige à continuer les correspondances …

Le Permis de Construire a été accordé par le Maire le 11 mars 2015 : il porte sur la construction d’une thalasso mais les éléments techniques de cette activité ne sont pas détaillés dans le dossier, il manque aussi l’autorisation de pompage et de rejet d’eau en mer.

Par voie de presse locale le 24 mars 2015, http://www.ouest-france.fr/louverture-de-la-thalasso-finalement-prevue-en-2018-3283408, l’ouverture de la thalasso initialement prévue fin 2016 a été reculée à fin 2018 : nous ne connaissons pas la raison de ce décalage de 2 ans !

Le Collectif multiplie ses démarches pour accroître le nombre de ses sympathisants et de ses relations (Fondation du patrimoine, …). Il continue d’agir pour que le cachet de la station et le patrimoine balnéaire de Sion-sur-l’Océan ne disparaissent pas et pour qu’un compromis puisse être trouvé avec la Municipalité pour que certains bâtiments soient épargnés et retrouvent leur caractère balnéaire à moindre coût.

Aussi continuez à faire connaître cette pétition et à encourager les commentaires !