Samedi 13 juin le CPNS vous invite à un nouveau Repair café. Le Centre socio-culturel qui avait repéré cette action a sollicité le CPNS pour la conclusion d’un partenariat sur ce thème.

Lire dessous l’article consacré à ce prochain événement par le journal OUEST-FRANCE

 


 

Pour arrêter de jeter, place aux Repair café

Comment allonger la vie de nos objets ? Grâce aux Repair café… Durant ces ateliers, les habitants peuvent se retrouver pour réparer et profiter du savoir des autres. Bonne nouvelle : ils vont devenir plus réguliers.

Pourquoi ? Comment ? Qu’est-ce qu’un Repair café ?
Le concept a été imaginé par Martine Postma, une militante écologiste néerlandaise, en 2009. Il s’agit de déterminer un lieu, café, salle des fêtes ou local associatif, où les habitants d’un même quartier ou village peuvent se retrouver régulièrement, pour réparer des objets endommagés. Des outils sont mis à disposition et des bricoleurs volontaires donnent des conseils pour effectuer les réparations. Les objectifs de cette démarche alternative sont divers : écologiques, économiques, pédagogiques et sociaux. Sans le savoir, le centre socioculturel et le Comité de protection de la nature et des sites (CPNS) cheminaient parallèlement vers l’idée d’un Repair café pérenne. Ils viennent de signer une convention de partenariat dans ce sens.

Pourquoi le centre socioculturel ?
« C’est une idée que nous avions en tête depuis un an et demi, lorsque nous en avons entendu parler par notre fédération, explique le président, Serge Habert.Nous sommes allés visiter celui de Chemillé et nous avons été convaincus. » Le Repair café entre tout à fait dans le projet social et les missions du centre socioculturel avec« la création de lien social, le partage et la transmission de savoir-faire et les répercussions économiques sur les familles ».

Pourquoi le CPNS ?
Le Comité de protection de la nature et des sites a découvert le Repair café grâce à France nature environnement qui proposait, en 2014, une action commune pour la Semaine de réduction des déchets. Leur première opération a eu lieu en octobre 2014, suivie d’une deuxième, élargie en avril dernier, qui a accueilli 200 visiteurs. L’association propose à chaque fois une information sur le tri des déchets, l’objectif principal étant leur réduction et l’allongement de la durée de vie de nos objets.

Comment ça fonctionne ?
L’objectif commun est d’organiser quatre ou cinq Repair cafés par an. Les personnes intéressées viennent avec leur objet, appareil électrique, vêtement, vélo, petit meuble, jouet, devenu inutilisable. Elles sont accueillies et dirigées vers le stand adéquat où on les conseille et les aide à effectuer la réparation. Si elle est impossible, on les oriente vers le réparateur le plus proche. À condition, pour le petit électroménager par exemple, d’adopter, à l’achat, le bon réflexe d’un objet démontable. Plus cher, sans doute, mais plus rentable à long terme.

Samedi 13 juin
, prochain Repair café, au centre socioculturel de la P’tite gare, de 9 h 30 à 12 h 30. Ouvert à tous. Pour un meilleur fonctionnement, on recherche des bricoleurs volontaires, particulièrement en petit électroménager.Contact : 02 51 26 92 29.

Article issu de l’édition de Ouest-France de Challans – Saint-Gilles-Croix-de-Vie du vendredi 5 juin 2015