« Pour notre région littorale, le CPNS encourage une collecte sélective des coquillages vides (huitres, …) »

 

Dans l’article Ouest-France du 18 novembre reproduit ci-dessous,  nous apprenons que la redevance incitative va ne prendre effet qu’en 2018 au lieu de 2017. Nous avions compris que l’année test ne pouvait pas être effective en 2016 puisque toutes les puces n’étaient pas installées au 1er janvier 2016. De plus, dans certaines communes, tous les bacs à ordures ménagères enterrés ne sont pas installés, aussi la crainte des poubelles sauvages a poussé les élus à retarder d’un an, la mise en place de la tarification incitative. Au dernier conseil communautaire du 17 novembre, les tarifs qui devraient être appliqués au 1er janvier 2018, ont été votés : par exemple, pour un bac de 120 litres (foyer d’une à deux personnes), la part fixe sera de 171,20€ (pour 17 levées) et la levée supplémentaire 3,60€, … mais ils sont susceptibles de changer en fonction des statistiques enregistrées pendant l’année test 2017. Pour notre région littorale, le CPNS encourage une collecte sélective des coquillages vides (huitres, …). Des opérations dans d’autres cantons, se font pour les fêtes de fin d’année par exemple. La CDC, occupée par la mise en place de la redevance incitative nous répond qu’elle manque de temps pour cette action mais l’envisage à moyen terme.

 

 


Article issu de l’édition du journal Ouest-France – Challans – Saint-Gilles-Croix-de-Vie du vendredi 18 novembre 2016
Les poubelles incitatives auront du retard


La redevance incitative pour les ordures ménagères devait entrer en vigueur le 1er janvier. Finalement, ce sera en 2018. Tout n’est pas encore prêt.



Pourquoi ? Comment ? La redevance incitative, c’est quoi déjà ? 
À l’avenir, chaque foyer du Pays de Saint-Gilles payera sa facture d’ordures ménagères en fonction du nombre de personnes dans le logement et du nombre de fois où il présentera sa poubelle à la collecte (une puce fixée sur le bac enregistre quand il est vidé) une fois par semaine, une fois toutes les trois semaines, etc. Ceux qui feront l’effort de trier pourront ainsi diminuer leurs sacs d’ordures ménagères (les bacs jaunes ne sont pas comptabilisés), ce qui aura une incidence sur leur facture.

Pourquoi est-elle retardée ? 
Voté en 2015, ce passage à la redevance incitative devait se faire au 1er janvier 2017, après une année de test. Finalement, cela n’a pas été possible car« l’arrivée des puces a eu du retard et on n’a pas pu les installer assez tôt dans l’année », a expliqué Jérôme Dénécheau, le directeur général des services, mercredi soir, lors de la réunion de la communauté de communes. Par ailleurs, les points d’apports volontaires adaptés à cette redevance, c’est-à-dire équipés de lecteur de badge,« n’ont pas été installés en nombre suffisant », notamment à Brétignolles-sur-Mer et à Saint-Hilaire-de-Riez. Avec le risque de voir fleurir« des dépôts d’ordures ménagères un peu partout ». De nouveaux seront donc bientôt installés.

Est-ce qu’on payera moins cher ? 
Auparavant, chaque foyer payait en fonction de son habitation. Un couple pouvait payer plus cher qu’une famille avec trois enfants… Ce ne sera plus le cas (voire le mode de calcul ci-contre). Mais ce n’est pas parce qu’on sortira sa poubelle seulement 17 fois qu’on payera moins cher qu’aujourd’hui. D’ailleurs, Christophe Chabot, le président de la communauté de communes, a tenu à rappeler que l’objectif de ce projet n’était pas« économique. On n’a pas vocation à ce que les gens dépensent moins d’argent pour être collectés, il est environnemental. » 

Était-ce nécessaire de passer à ce système ? 
Ce qui est sûr, c’est que« les coûts de traitement des ordures ménagères sont en forte progression », comme l’a rappelé Jérôme Dénécheau. Il devient donc urgent d’alléger les poubelles, pour limiter les quantités à enfouir, car les pénalités vont être aussi de plus en lourdes. Ce qui aurait de toute façon eu une incidence sur la facture de chaque foyer… Là, au moins, ceux qui feront le plus d’efforts seront moins pénalisés. La communauté de communes du Pays de Saint-Gilles n’est pas la première à passer à une redevance incitative. Plusieurs collectivités l’ont mise en place autour de La Rochesur-Yon, Mortagne-sur-Sèvre, Les Essarts, le Pays des Achards et Les Herbiers.

Y aura-t-il quand même du changement en 2017 ? 
Oui, parce que Trivalis va bientôt donner de nouvelles consignes de tri pour les poubelles jaunes, ce qui permettra d’y mettre de nouvelles sortes d’emballages. En outre, cette période de test va permettre« de vérifier la pertinence des grilles tarifaires » et son impact sur certaines catégories d’usagers, et notamment« les familles nombreuses ». 

Y a-t-il eu des réactions ? 
L’élu d’opposition hilairois, JeanPierre Costes, par voix interposée (il était absent), s’est inquiété car« il est impossible de laisser des déchets de poisson et de coquillages trois semaines dans une poubelle » et il craint un effet dissuasif pour cette« activité vitale pour notre économie, alors que le coût d’une levée supplémentaire varie de 3,60 € à 10,20 € ». Ce à quoi Christophe Chabot a répondu que« la périodicité du passage restera la même, libre aux gens de mettre autant de fois qu’ils voudront leur poubelle ». Six élus ont voté contre au moment du vote.

Marylise KERJOUAN. 


logo-of-167x72