Pour commencer cette nouvelle année, nous avons choisi de mettre en avant la campagne « Reset your habits » lancée par SurfRider en 2017 avec son « Livre blanc pour un océan sans bouteilles en plastique », un thème qui nous est cher.

Le CPNS impliqué dans la lutte contre la pollution liée au plastique

Chaque année, nous organisons sous l’égide des Initiatives océanes de SurfRider des actions de nettoyage de plages au cours desquelles nous sensibilisons les citoyens à la sauvegarde de la laisse de mer mais aussi à la lutte contre les déchets plastiques (voir notre vidéo).

Depuis 7 ans, le CPNS agit ausssi en amont en invitant les acteurs économiques, municipalités, et associations à traduire par des gestes

concrets leur action pour la réduction des déchets dans le cadre de la semaine européenne de la réduction des déchets (SERD) organisée par France Nature Environnement et l’ADEME (lire notre article).

Les Repair-cafés initiés localement par le CPNS et organisées en partenariat avec le Centre socio-culturel de Saint-Gilles-Croix-de-Vie participent également à cette dynamique (lire notre article).

De manière moins spectaculaire, le CPNS intervient régulièrement auprès des acteurs pour que disparaissent des réunions, des spectacles, des concerts, des manifestations sportives… ces fameuses bouteilles et gobelets en plastique non recyclables. Notre dernière action en ce sens s’est déroulée au cours de l’été 2017 auprès du Jogging club de Saint-Hilaire-de-Riez. Cette action  a débouché sur la volonté commune de constituer un groupe de travail avec le jogging club, le service Développement Durable, le service des sports de Saint-Hilaire-de-Riez et de la Communauté de communes (lire notre article). Les exemples pourraient être multipliés.

L’action Reset your habits de SurfRider

Avec les moyens qui sont les siens, la fondation SurfRider entend mener le combat auprès de l’Union européenne qui « peut se placer en leader de la lutte contre les déchets plastiques avec sa Stratégie Plastique, si celle-ci est ambitieuse et contraignante ». Ainsi, SurfRider mise sur la suppression des objets en plastique à usage unique, dont les bouteilles, qui « serait une action à la hauteur de la menace considérable constituée par les continents de plastiques ».

Surfrider Foundation Europe, a regroupé dans un « Livre blanc pour un océan sans bouteilles en plastique », à destination de l’Union Européenne et de ses Etats membres, ses recommandations non exhaustives pour limiter l’arrivée de nouvelles bouteilles plastique dans l’environnement.  La fondation formule 5 axes :

– Améliorer l’éco-conception des bouteilles en plastique

– Réduire la production de bouteilles en plastique

– Réduire la distribution de bouteilles en plastique

– Réduire la consommation de bouteilles en plastique 

– Améliorer la fin de vie des bouteilles en plastique   

L’action Reset Your Habits appelle à un changement comportemental et sociétal profond, modifiant nos modes de consommation et de production afin de limiter leurs impacts écologiques. Cela implique de remplacer la bouteille plastique à usage unique par des alternatives réutilisables et durables. Citoyens, industriels, et politiques, sont interpelés pour faire disparaitre les bouteilles en plastique de notre environnement, en refusant cet emballage à usage unique, en repensant sa conception, son mode de production, de consommation et sa fin de vie.

Les impacts du plastiques sur l’environnement et la santé (extraits du livre blanc)

A l’heure actuelle, des interrogations subsistent concernant l’impact sur l’environnement et sur les espèces (y compris les êtres humains) des éléments chimiques adsorbés et libérés par les déchets plastiques. Un récent rapport de l’Organisation pour l’Agriculture et l’Alimentation (FAO), a répertorié 121 espèces de fruits de mer régulièrement commercialisées ingérant des microparticules de plastique

 

La différence entre ce que nous faisons et ce que nous sommes capables de faire suffirait à résoudre une grande partie des problèmes de ce monde.

Mahatma Gandhi

(citation extraite du livre blanc)

 

 

Quels sont les objectifs de SurfRider ?

SurfRider conclut son manifeste de la manière suivante :

« Réduire la consommation de bouteilles en plastique c’est :

. Informer et sensibiliser sur la pollution due aux bouteilles en plastique, les impacts potentiels sur la santé : développer des campagnes dédiées à destination du grand public à l’occasion de la journée mondiale de l’eau ou de la semaine européenne de réduction des déchets

. Promouvoir les alternatives réutilisables et les fontaines d’eau via des événements (bicentenaire des fontaines Wallace), des compétitions sportives de grande ampleur ( Jeux Olympiques, Rolland Garros …) et dans le milieu scolaire

. Promouvoir et assurer la qualité de l’eau du robinet en Europe, en intégrant ces principes dans la Directive européenne sur l’eau potable ».

La pollution plastique en quelques chiffres

 

Les bouteilles en plastique et leurs bouchons figurent parmi les dix déchets que l’on retrouve le plus sur le littoral, dans le milieu marin et dans les rivières. Qu’on en juge (extraits du livre blanc) :

Chaque année, 10 à 15 millions de tonnes de déchets finissent leur course dans l’océan, dont 60 à 90% sont des déchets plastiques. Un chiffre en constante augmentation parce que directement lié à nos modes de production et de consommation, où le plastique occupe une place prépondérante et croissante : sa production globale est ainsi passée de 1,5 tonnes par an en 1950 à 322 millions de tonnes en 2015.

20 000 bouteilles en plastique sont collectées en moyenne chaque année à l’occasion des Initiatives Océanes.

En Europe, 52 milliards de litres d’eau en bouteille sont consommés en moyenne chaque année, représentant près d’1 million de tonnes de plastique.

 


Accès au livre blanc (PDF), cliquer ici