Logo PresseLors de la séance du conseil communautaire du 18 février , Monsieur CHABOT a regretté d’avoir participé au concours national des ports de plaisance exemplaires. Le journal Ouest-France dans son édition du 20/02/2016 rapportait ainsi ses propos:   : « vu le jury, composé pour la majorité d’associations environnementales qui, sur un dossier comme celui-ci, ne font rien que de la politique… C’est minable ».

En ce qui concerne le CPNS, nous n’avons jamais mis dans la balance l’appartenance politique d’un porteur de projet pour le commenter et nous n’entendons pas commencer aujourd’hui. Pour preuves certains projets de Brétignolles-sur Mer ont fait l’objet d’un écho favorable de notre part. Nous invitons monsieur CHABOT à parcourir  notre site pour s’en convaincre.

Nous avons donc estimé utile d’adresser un communiqué à la presse pour préciser notre position.

 


Reproduction de l’article issu de l’édition de Challans – Saint-Gilles-Croix-de-Vie du mercredi 24 février 2016

Port-Brétignolles loin de l’exemplarité

Le Comité pour la protection de la nature et des sites estime que le projet aurait mieux fait de s’abstenir au concours des ports.

Le Comité pour la protection de la nature et des sites (CPNS) monte au créneau à la suite des commentaires du maire brétignollais, Christophe Chabot, président de la communauté de communes, au sujet du palmarès des ports exemplaires. Candidat à ce concours, le projet de Port-Brétignolles n’a pas été retenu. L’association estime que« cette décision ne constitue pas une surprise pour les défenseurs de l’environnement. Bien au contraire, elle ne fait que conforter leur position contre ce projet destructeur de la nature et portant fortement atteinte à l’environnement. Monsieur le maire aurait été plus avisé de ne pas concourir au risque de desservir sa cause. En 2009, il avait été plus sage en retirant de l’ordre du jour du conseil municipal du 23 janvier, son projet de participer au-dit concours. » Le communiqué de l’association réagit vivement aux propos de Christophe Chabot qui s’en prend aux associations environnementales.« Nous sommes extrêmement choqués de constater qu’une fois de plus, le maire de Brétignolles-surMer utilise l’invective à l’encontre de ses détracteurs et vise particulièrement le CPNS… » L’association rappelle aussi que le concours« est organisé par le ministère de l’Environnement. Le jury, présidé par la directrice des affaires maritimes ou de son représentant, est composé de représentants des administrations concernées, des organismes publics, associations partie prenante et de personnes qualifiées. C’est faire injure à l’ensemble des représentants de ces organismes ou associations que de les accuser de manipulation. »