Reproduction de l’article issu de l’édition de Challans – Saint-Gilles-Croix-de-Vie du mardi 10 mai 2016


 

Sauver la Maison pour tous, « un enjeu patrimonial » 

Le Comité de protection de la nature et des sites (CPNS) défend l’identité de Sion.« Alors que le projet de thalassothérapie sur l’îlot Jeanne d’Arc continue de faire débat, c’est maintenant le Casino des pins et de l’océan… qui est menacé. » L’association estime que le bâtiment qui abrite la Maison pour tous« demeure un édifice chargé d’histoire avec le parement de briquettes rouges autour des ouvertures caractéristiques du style balnéaire de l’époque. » Ce qui fait réagir le CPNS, c’est le rapport remis à la Ville par un bureau d’études.« Le diagnostic serait alarmant, déclarant le bâtiment en très mauvais état. Ce n’est pas un scoop, la Ville délaissant systématiquement son patrimoine architectural balnéaire depuis des décennies. De là à dire qu’il est bon à raser. Il y a un pas que certains s’empresseraient bien de franchir rapidement. » Le CPNS retient que la« reconstruction à neuf avec un aspect identique reste à l’étude ». Mais l’association« exprime son inquiétude après le sort fait à l’îlot Jeanne d’arc ». Cette dernière estime que la sauvegarde du casino de l’Océan constitue« un enjeu patrimonial » et demande ainsi« d’englober l’îlot Jeanne d’arc dans cette réflexion » .

Article issu de l’édition de Challans – Saint-Gilles-Croix-de-Vie du mardi 10 mai 2016