Reproduction de l’article publié par Ouest-France suite à la tenue de l’assemblée générale du CPNS le 29 avril.


Elle veille sur l’environnement pour une meilleure qualité de vie
Deux questions à… 
Marie-France Simonnet, 
présidente du Comité de protection de la nature et des sites (CPNS).

Quel est le rôle du CPNS ? 
Il participe à de nombreuses commissions officielles en amont des projets d’urbanisme où il fait valoir la protection de la qualité de vie et de la biodiversité. Il organise aussi des animations pour sensibiliser le plus grand nombre aux gestes quotidiens du développement durable. Nous sommes de plus en plus sollicités pour intervenir sur tout problème lié à la défense de l’environnement. Nous essayons d’étudier les dossiers et de donner des conseils par rapport aux lois existantes.

Sur quels dossiers travaillez-vous actuellement ? 
Nous appartenons à France nature environnement via Vendée nature environnement et à Coorlit 85 (groupement d’associations environnementales du littoral). Ceci nous permet de travailler ensemble sur des problèmes communs, comme le respect de la loi littoral. Parmi les gros dossiers actuels, on peut citer l’écoquartier du secteur de la Croix, l’approbation du Scot (Schéma de cohérence territoriale), la concession de plage à Boisvinet, le nouveau projet de station d’épuration et les travaux de dragage du port, à Saint-Gilles, et, toujours les projets de thalasso, à Sion, et de port, à Brétignolles.

Nouveau conseil d’administration 
Marie-France Simonnet, présidente. Cyriaque Feuillet et Alain Tremblais, vice-présidents. Marie-Claude Daniellot, trésorière. Annie Delaître, secrétaire. Michel Chevalier, Guy-Paul Pénisson, Françoise Chatonnet et Dany Marchal, membres. Contact : site, www.cpns85.fr ; adresse mail, contact@cpns85.fr

Article issu de l’édition de Challans – Saint-Gilles-Croix-de-Vie du vendredi 5 mai 2017