Malgré la campagne de désinformation et les provocations du maître d’ouvrage les opposants au projet de port de plaisance de Brétignolles -dont FNE85 et le CPNS- ont mobilisé plus de 2.500 manifestants dimanche 6 octobre sur le site de la Normandelière.

Monsieur Chabot est contraint de reconnaître le succès de la mobilisation sur France Bleue Loire Océan (cliquer sur le lien)

La provocation de trop

Alors que le début du chantier du port de plaisance n’est prévu que pour 2020 les travaux préparatoires visant au déplacement des espèces protégées ont commencé. Résultat : les pelleteuses sont entrées en action depuis quelques jours sur la plage de la Normandelière, détruisant la dune et de nombreux arbres et haies. Dans sa hâte de rendre irréversibles les travaux, le maire de Brétignolles sur Mer, président de la communauté de communes du Pays de Saint Gilles, a peut-être commis une erreur stratégique.

Loin de décourager les opposants au projet, il a -au contraire- rendu visible ce qui n’était qu’une vue de l’esprit. La matérialité des destructions rend désormais perceptibles les atteintes irréversibles à l’environnement qu’engendrerait le port de plaisance et fédère de nouveaux opposants.

 

 

Poursuivre et amplifier les manifestations

La décision préfectorale (digne du siècle dernier) qui autorise la création du port à Brétignolles va à l’encontre de toutes les directives gouvernementales et suscite une grande vague de soutiens aux opposants du projet ainsi qu’un véritable élan de contestation sur laquelle il convient de surfer afin de donner la plus grande audience à ce combat.

 

 

MOBILISEZ VOUS ET MOBILISEZ AUTOUR DE VOUS

usez et abusez de vos relais de toutes natures : amis, relations, élus, journalistes

et

RENDEZ-VOUS le 19 octobre

à 15h devant la Préfecture de La Roche sur YON