jusqu’au 29 janvier, une consultation publique est engagée, elle concerne le Plan de Prévention des Risques Littoraux Pays de Monts.

Quel est l’objectif du PPRL ?

Ce Plan de Prévention des Risques Littoraux (PPRL) a pour objectif la maîtrise l’urbanisation dans les zones où la vie humaine et les activités sont exposées à des risques de submersion et/ou d’inondation graves. Les municipalités de St-Jean-de-Monts, Notre-Dame-de-Monts, St-Hilaire-de-Riez, St-Gilles-Croix-de-Vie, Le Fenouiller, Brétignolles-sur-mer, sont concernées par ce PPRL.

Comment s’articule le PPRL ?

Les 3 types d’aléas étudiés, submersion marine, recul du trait de côte, inondation terrestre, sont déclinés en aléa modéré, fort, très fort ; le croisement des niveaux d’aléa et des enjeux a permis de définir deux types de zones réglementaires : les zones rouges et les zones bleues : le territoire du PPRL est partiellement couvert par ces zones réglementaires telles que définies dans la notice de présentation:

les zones rouges d’interdiction indicées en Ru, Rn et Rn1;

les zones bleues d’autorisation sous conditions indicées en B0 et B1.

La zone «Ru» concerne les secteurs urbanisés ou d’urbanisation future, inondables en aléa actuel fort à très fort, ainsi que les secteurs en centre ancien dense inondables en aléa très fort. Elle englobe également les secteurs urbanisés ou d’urbanisation future et les secteurs en centre ancien dense, situés dans les bandes de précaution, les zones d’érosion et les zones exposées aux chocs mécaniques

Le règlement de zone fixe la contrainte d’adapter l’existant dans un certain délai de 5 ans.

La réalisation des travaux obligatoires ouvre droit à des aides financières.

Où consulter le dossier ?

Carte-PPRL-exemple

Pour accéder au dossier et en savoir plus sur les cartes, consulter le site de la préfecture  

Consultez également le site internet de votre commune.

Lire aussi la plaquette explicative éditée par la préfecture de la Vendée, cliquer ici

.

Les relevés portés sur les cartes sont-ils fiables ?

Bien que la préfecture considère comme très fiables les relevés topographiques LIDAR qui ont permis l’élaboration des cartes, ces relevés ont été réalisés au printemps 2010, des erreurs sont susceptibles d’influencer le zonage. La préfecture accepte que les particuliers produisent des données permettant d’avoir une information topographique complémentaire, notamment des relevés de géomètre. Cette démarche est à réaliser rapidement car l’enquête publique se termine le 29 janvier.

Aller plus loin ?

Si vous avez des questions à ce sujet, vous pouvez

-rencontrer un commissaire enquêteur lors des consultations publiques organisées dans les communes, les dates et lieux sont affichés en mairie et sur le site net de la mairie,

-déposer vos observations en ligne

-nous consulter via notre site www.cpns85.fr

.