Depuis quelques jours le Jaunay se couvre d’une plante qui lui confère une couleur rosée du plus bel effet au milieu des couleurs automnales des arbres. Certains ont pu s’en émouvoir ou s’en inquiéter; car au delà de l’aspect esthétique, se pose la question de l’origine de cette prolifération. Pollution? Plus sûrement, un phénomène lié à la stagnation des eaux et à la température exceptionnellement douce de la saison?

 

Renseignement pris auprès d’une adhérente botaniste, il s’agit d’une petite fougère aquatique : l’Azolla filiculoides originaire de l’Amérique du Sud que l’on trouve dans les mares et eaux stagnantes, dans l’Ouest, le Centre et le Midi. La plante se dissémine principalement par fragmentation de ses tiges qui sont transportées par l’eau. Elle peut devenir envahissante.Les écluses du Jaunay étant ouvertes régulièrement, il n’y a rien à craindre pour la rivière.

 

Veille du CPNS
Le CPNS -dont un membre siège à la Commission Locale de l’Eau du bassin versant de la Vie et du Jaunay- reste très attentif à ces manifestations qui peuvent être les premiers signes du réchauffement planétaire. Face à cette problématique, l’Agence de l’eau  Loire-Bretagne élabore actuellement plan d’adaptation au changement climatique.


Voir aussi l’article du CPNS sur les dangers locaux du réchauffement climatique, cliquer ici


Le journal Ouest-France -édition du 28/11/2017- s’est fait l’écho de cet événement