Benoît Graux, président du Comité pour la Protection de la Nature et des Sites depuis juin 2007 est décédé subitement mercredi 30 mars. Nos pensées les plus chaleureuses vont tout d’abord à sa famille et ses proches.

Benoît était le 5ième président de l’association. Sa présidence commencée en 2007 aura indéniablement marqué son évolution. Il a inscrit ses pas dans la continuité de ses prédécesseurs sur lesquels il s’est appuyé pour développer les actions du CPNS.

Les administrateurs de l’association retiendront de Benoit Graux, sa disponibilité, son grand sens de l’écoute, sa capacité à travailler en équipe, sa grande force de travail et sa passion pour tout ce qui concernait l’environnement.

Benoît Graux est devenu président du CPNS lors de sa dernière année de vie professionnelle d’analyste financier. Il avait d’abord été un compagnon de route, dès les débuts de l’association, en 1973. Il se souvenait souvent des initiatives bouillonnantes des années de jeunesse, appelé et appelant à manifester contre le projet de centrale nucléaire de Brétignolles-sur-Mer, contre l’extension des Merlin sur la plage de Saint-Gilles, contre le remplacement du quartier de la Petite Île (Quartier du Maroc) à Croix-de-Vie par une marina. Adhérent régulier depuis la fin des années 1980, il a été vice-président dans les équipes de Mademoiselle Bridier puis de Sophie Furon.

Benoit Graux partageait son temps entre Nantes et Saint Gilles Croix de Vie, berceau de sa belle-famille : la famille Chauvière. Animé par la volonté de la précision et de la mesure, il savait développer ses convictions face à des projets démesurés; il avait aussi le souhait de solutionner les problèmes « par le haut », en étant force de propositions. La prise de conscience nécessaire de l’importance de l’Île aux Jeux au sein du Terre Fort ou la tentative d’amélioration énergétique de l’espace aquatique du Gâtineau à Saint Hilaire de Riez en sont des enjeux récents parmi d’autres, sur lesquels Benoît Graux et toute l’équipe du CPNS ont appuyé de tout leur poids. Ce n’est pas un hasard si l’intégration du CPNS dans le réseau associatif FNE (France Nature Environnement), initiée par la présidente précédente Sophie Furon avec COORLIT85, s’est totalement formalisée. Benoît était secrétaire de FNE Pays-de-la-Loire et l’un des moteurs de VNE (Vendée Nature Environnement).

La présidence de Benoît Graux a été aussi le moment où l’action pédagogique vers le grand public s’est élargie. Les nombreux ateliers de sensibilisation en faveur de la laisse de mer (avec COORLIT85), le festival Energ’éthique de Saint-Hilaire-de-Riez, le Repair Café à Saint-Gilles-Croix-de-Vie, l’exposition à l’occasion des 40 ans du CPNS, l’étape Alternatiba en 2015, les conférences, les sorties, tout a été fait pour rappeler au public que le CPNS se dévoue pour œuvrer à la protection de la vie de la personne humaine et de son environnement (art. 2 des statuts), de façon indépendante des partis. Sous son impulsion, le CPNS soutient aussi divers collectifs de citoyens.

Avec le décès de Benoît, le conseil d’administration du CPNS perd un grand président et le monde environnemental l’un de ses plus fervent défenseur.


Les obsèques de Benoît GRAUX seront célébrées le lundi 4 avril à 10h30  en l’église Saint Gilles à Saint-Gilles-Croix-de-Vie