Ferme de la Félicité : la fin d’un beau projet.

Cela aurait pu être un beau cadeau de Noël. Hélas, la ferme de la Félicité n’entrera pas dans le patrimoine communal de Saint-Gilles-Croix-de-Vie.  Le conseil municipal  réuni en séance ordinaire le 22 décembre a levé l’emplacement réservé. La modification simplifiée du PLU découlant de cette décision interviendra en début d’année avec la suppression de l’emplacement réservé n°10 qui n’est autre que l’espace réservé à l’extension du champs de foire, espace vert, voirie, parking d’une superficie totale de 28.012m2 c’est à dire la ferme de la Félicité.

Le dossier de consultation pourra être consulté à la mairie et sur le site internet de la ville à partir du 12 janvier jusqu’au 11 février 2015.

Pendant la durée de cette mise à disposition, les observations sur le projet de modification simplifiée du PLU pourront être consignées sur un registre mis à disposition en mairie ou être envoyées par courrier à l’attention de Monsieur le Maire 86 Quai de la République 85800 Saint Gilles Croix de Vie.

Le CPNS aurait souhaité que la commune exerce son droit de préemption pour la transformation de la ferme en un éco-musée dédié aux zones humides. L’ancienne municipalité n’a pas saisi cette opportunité lors de la vente de cet espace à une société de Pompes funèbres. Face à la l’émotion de la population, elle est revenue partiellement sur sa décision en ne levant pas l’espace réservé figurant au PLU, laissant ainsi le choix aux nouveaux élus décider. La nouvelle municipalité projetait sa transformation en un lieu culturel bordé par un chemin piétonnier assurant la liaison entre le casino et le cinéma.

Zones humides 2014-01-03 ferme BerthomeLa nouvelle carte des aléas de submersion marine met un terme  à ces débats en classant en zone rouge la parcelle située entre le cimetière de Saint-Gilles et le ruisseau Le Grenouillet le long de la D38.

 

Tirant les conclusions de ce nouveau classement la commune qui n’a pas les moyens -ou la la volonté- d’acquérir ce bien en vue de la simple préservation de l’espace a levé la réserve posée par le PLU. La ferme de la Félicité comprenant l’ensemble des lieux (bâtiment, annexes, prairie inondable) devient donc propriété privée. L’acquéreur s’était engagé à ne pas détruire le corps de ferme. Nous espérons pour la beauté du site qu’il tiendra parole et qu’il ne laissera pas le bâtiment tomber en ruine.

Les logements sociaux envisagés près du futur funérarium sont également abandonnés.

 

Voir notre dossier précédent : cliquer ici

Date de mise à jour : 10/01/2015