les effets bénéfiques de la sauvegarde de la laisse de mer et de la limitation des cheminements piétonniers pour la défense naturelle des dunes ne sont pas suffisamment mis en avant.

 

 

Déposition du CPNS en date du 29 septembre 2015

Xyntia--DR-Francine-Bremaud

 

  • Le CPNS estime que la prise en compte de l’aléa 2100 qui a pu poser problème dans l’élaboration de certains PPRL (comme par exemple à Noirmoutier), est indispensable pour garantir l’efficacité de la prévention des risques littoraux recherchée dans l’élaboration du PPRL Pays de Monts.

 

 

  • Les zones à risque identifiées à Saint-Hilaire-de-Riez font l’objet de travaux de défense contre la mer autorisés par arrêté préfectoral du 27 juillet 2015. L’idée maîtresse est l’alignement du trait de côte et l’arasement des ouvrages proéminents, cales, perrés et parkings  qui perturbent le transit sédimentaire et sont générateur, lors des tempêtes hivernales, des effets de bord destructeurs du milieu dunaire. Ces travaux sont nécessaires mais le CPNS regrette que les élus n’aient pas rappelé l’efficacité provisoire de ces mesures en conclusion de la réunion publique du 30 juillet 2015 et surtout insisté sur les effets bénéfiques de la sauvegarde de la laisse de mer et de la limitation des cheminements piétonniers pour la défense naturelle des dunes.

 

  • Concernant le projet de port de Brétignolles-sur-Mer, celui-ci est inscrit dans le projet de SCOT du Pays de Saint-Gilles mais n’est pas pris en compte dans le PPRL Pays de Monts. Peut-on accepter de créer une nouvelle zone de risque de submersion entre la corniche du Marais Girard et les dunes du Pays d’Olonne ( secteur classé Natura 2000) ? Il nous paraît primordial que les travaux d’études du SCOT et du POS/PLU de Brétignolles-sur-Mer soient en phase avec l’élaboration de ce PPRL.

 


 

En savoir plus :
Site de la préfecture de la Vendée : cliquer ici
Article CPNS : « Lutte contre le recul du trait de côte sur les plages de Saint-Hilaire-de-Riez« 
Articles regroupés : Cop21