Tout au long du film on  découvre l’efficacité

du paillage biodégradable contre la levée des herbes

et l’assèchement des sols.

A l’initiative du CPNS , une trentaine de jardiniers amateurs et avérés s’étaient donnés rendez-vous samedi au centre socioculturel de Saint-Gilles-Croix-de-Vie. En effet, pour entamer la saison automnale, le CPNS et l’association « les jardins familiaux de la Paterne et du Sablais » avaient choisi de présenter le second volet de la trilologie filmée de Stéphane Haissaoui et Dominique Soltner  une saison de jardinage ou comment pailler son jardin avant l’hiver pour éviter le travail du sol au printemps.
.
Tout au long du film on  découvre l’efficacité du paillage biodégradable contre la levée des herbes et l’assèchement des sols. On y voit aussi que sous le paillage la terre est ameublie et ne nécessite plus un travail fastidieux de retournement, source d’érosion des sols.
Sur les conseils de Dominique Soltner on évitera les tours à la déchetterie pour y déposer  herbes de tonte, feuillages et coupes diverses qui serviront désormais de mulch pour recouvrir dès septembre nos potagers. Le jardinier agronome nous explique comment un épais mulch offre un habitat confortable à bon nombre de petites bêtes durant l’hiver afin qu’au printemps la terre soit suffisamment souple pour que l’on puisse effectuer les premières plantations. La décomposition de cet apport vert entretient la vie du sol, apporte les éléments nutritifs nécessaires aux cultures et, cerise sur le gâteau, évite la pousse des mauvaises herbes.
Le film comporte également de nombreux conseils pratiques pour améliorer nos techniques d’entretien des plantations.
Nourri de ce discours écologique, le public s’est retrouvé ensuite autour du pot de l’amitié pour commenter le film et partager de nouveaux savoirs et pratiques. Un très bon moment!
.
.