La ville de Saint-Gilles-Croix-de-Vie gère la boîte à dons en partenariat avec le CPNS depuis le 7 septembre 2016. Installés sur le pont de la Concorde, quelques membres du CPNS ont profité de la célébration de  cinquantenaire pour faire la promotion de cet équipement qui, non seulement permet la réduction des déchets mais surtout favorise les échanges , le partage et la solidarité entre les habitants ou les touristes : un petit clin d’oeil à l’unification des 2 communes que nous fêtons cette année !

 

Un peu d’histoire

Le 1er janvier 1967 le sous-préfet de la Vendée réunissait pour la première fois les élus de la nouvelle commune de Saint-Gilles-Croix-de-Vie issue de la fusion des communes de Croix-de-Vie et de Saint-Gilles-sur-Vie. La séance avait pour objet l’élection du nouveau conseil comprenant 23 élus issus des deux conseils municipaux dissouts. En proportion de sa population Saint-Gilles-sur-Vie disposera de 13 sièges tandis que Croix-de-Vie n’en aura que 10. A l’issue de la séance, Marcel Ragon, dernier maire de Croix-de-Vie, est élu maire de la nouvelle commune. Il occupera cette fonction jusqu’en 1977. Il laissera en héritage à la commune l’implantation des immeubles dits « Merlin les pieds dans l’eau » et le port de plaisance… et nous avons évité de justesse un casino au bout de la dune de la Garenne qu’il traitait d’ «endroit le plus pouilleux de la commune» et la destruction d’une partie du vieux quartier de Croix-de-Vie. C’est en réaction à ces projets que le CPNS est né en 1974 avec les succès que l’on connait : limitation de l’extension des immeubles  Merlin, sauvegarde et réhabilitation de la dune de la Garenne et protection des vieux quartiers au plan d’occupation des sols (actuel PLU).