« comprendre la nécessité de faire

suivre l’arrachage d’une surveillance annuelle »

 

Un partenariat CPNS – ville de saint-Hilaire-de-Riez

CPNS-anti-baccharis-panneau

 

Le vent et la pluie de ces derniers jours n’ont pas découragé les bénévoles venus arracher les jeunes pousses de baccharis dans le marais du Gatineau à Saint-Hilaire-de-Riez à l’initiative du CPNS et de la commune.

C’était aussi l’occasion de s’informer sur la campagne de lutte organisée par la Ville contre cette espèce invasive et de comprendre la nécessité de faire suivre l’arrachage d’une surveillance annuelle avec au moins un fauchage avant dissémination des graines dont le pouvoir germinatif peut aller jusqu’à 5 ans.

 

Le baccharis: une plante invasive qui étouffe les espèces endémiques

 

Plante invasive

Plantées il y a quelques années sur le littoral du fait de leur résistance au milieu salé, on n’avait pas imaginé qu’elles se propageraient aussi vite. Chacun a pu constater lors de cette action que les repousses de baccharis provenaient de pieds arrachés il y a à peine un an et qui avaient déjà repris racine.

 

Saltbush_(Baccharis_halimifolia)_(8151781706) copy

 

 

 

En fin d’intervention, l’association « Asfodel » de réinsertion qui s’occupe du chantier d’octobre à mars est venue chercher les 5 sacs que nous avions remplis pour procéder au brûlage du contenu.

Cette action riche d’informations permettra aux bénévoles de ce jour de communiquer autour d’eux sur la problématique des plantes invasives.

 

 

L’interdiction de vente de ces plantes a été actée au niveau Européen mais n’a pas été retranscrit dans la loi française

 

 

 

Logo Presse

Presse et médias

 

 

Retrouvez le reportage consacré à cette action par la chaine TVVendée dans son journal télévisé du 3 mars: cliquer ici

Voir aussi l’article du journal Ouest-France, édition du 2 mars, cliquer ici