«  La mémoire collective propose des récits qui nous disent qui nous sommes, d’où nous venons et vers quoi nous tendons »

 

Le conseil municipal de Saint-Hilaire-de-Riez réuni le 17 décembre a autorisé à la majorité des voix (les élus d’opposition ont tous voté contre) le maire à « déposer une demande de permis de démolir de la salle communale de Sion, et toute autre autorisation relative au droit des sols, pour réaliser le projet communal sur la place Gaston-Pateau et à engager les travaux correspondants ». Ce n’est pas une surprise, monsieur le maire avait déclaré à de nombreuses reprises vouloir sa démolition. Doit-on pour autant s’y résigner ? La réponse est manifestement NON.

 

Sion est en bonne voie pour perdre son identité

Casino de Sion – inauguré en 1903

La mémoire collective propose des récits qui nous disent qui nous sommes, d’où nous venons et vers quoi nous tendons. Qui nous racontera l’histoire de Sion-sur-l’Océan lorsque les bâtiments emblématiques de cette station balnéaire auront tous disparu ?

L’ancien Casino des pins participe de cette mémoire collective qui soude l’unité des habitants.

Bâtiment emblématique de la création de la station balnéaire , il constitue également un attrait touristique primordial pour la Ville. Dailleurs les propriétaires privés exerçant un commerce -tels le Café de la plage, Hôtel Frédéric- ne s’y sont pas trompés en choisissant l’option difficile de la rénovation de leur patrimoine.

 

Qui veut tuer son chien…

Vétuste, salpêtré, dangereux, sous-utilisé, rénovation impossible ou trop onéreuse …

Le dicton populaire ne dit-il pas« Qui veut tuer son chien l’accuse de la rage » ? On pourrait l’appliquer à ce dossier, tant les arguments développés par la municipalité de Saint-Hilaire-de-Riez semblent dénués de fondement. Qu’on en juge !

 

Que disent les rapports mis en avant par la municipalité

Globalement, il y est dit que la structure du bâtiment qui présente des murs stables,une charpente et une couverture en bon état ne pose pas de problèmes.

Il y est également fait mention de la présence de salpêtre dans les murs, comme c’est le cas de nombreux bâtiments anciens; mais le salpêtre n’a jamais remis en cause la stabilité d’un bâtiment. Le rapport note cependant une difficulté possible au niveau d’éventuels futurs ancrages dans les murs à définir selon les projets d’aménagement envisagés. Il n’entrait pas dans la mission du rapporteur de proposer des solutions techniques, ce qu’il ne fait donc pas. Toutefois ces solutions techniques existent. Les taire de la part du décideur traduit une volonté de conserver le bâtiment ou non.

En fait, ce rapport pointe aussi du doigt le problème de tous les bâtiments publics de toutes les municipalités, ou presque, soit le manque d’entretien régulier de ces bâtiments. Pourquoi les enduits n’ont pas été refaits au bon moment, pourquoi les menuiseries n’ont-elles pas été changées, etc. ?

 

Ce que demandent le Collectif et le CPNS

Avec le Collectif pour la sauvegarde du patrimoine balnéaire de Sion-sur l’Océan, le CPNS souhaite en finir avec la communication approximative de la municipalité et réclame :

-un diagnostic structurel complet du bâtiment,

-une étude financière sur toutes les autres solutions qui pourraient être envisagées -une consultation de la population sur le fait de démolir.

 

Ce qu’ils en pensent et ce que communique la municipalité

La Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) pointait son importance en janvier 2017 : «cet édifice …/… mérite d’être appréhendé comme partie intégrante d’un ensemble balnéaire représentatif à l’échelle de cette commune littorale ». 

La municipalité : à notre connaissance la municipalité n’a pas cité cet avis positif.

Commentaire du CPNS : cette réponse de la DRAC fait suite à une demande d’inscription du Casino des pns au titre des monuments historique émise par le Collectif. En conclusion de ce courrier, dont une copie a été adressée à Monsieur le Maire de St Hilaire de Riez, la DRAC a constitué le dossier en vue de la saisine de la délégation permanente de la Commmission régionale du patrimoine et de l’architecture

——————————————————————————————–

La Commission Régionale du Patrimoine et de l’Architecture (CRPA): la demande d’inscription au titre des monuments historiques a été rejetée le 6 décembre 2017 car seuls les bâtiments d’intérêt historique national restés en l’état peuvent y prétendre ; or l’ancien casino a perdu son cachet balnéaire.

La municipalité : « Par réunion de la délégation permanente de la Commission régionale du patrimoine et de l’architecture en date du 6 décembre, il a été décidé de rejeter la demande du Collectif de défense du patrimoine balnéaire de Sion sur l’Océan quant à I’inscription du bâtiment au titre des monuments historiques. »

Commentaire CPNS : Le rejet n’est pris qu’en considération de travaux modifiant l’aspect originel du batiment et en aucun cas en raison d’une absence de caractère architectural ou patrimonial.

——————————————————————————————–

Le Conseil d’architecture d’urbanisme et de l’environnement (CAUE) : en réponse à la saisine du Collectif, le CAUE notifiait qu’il ne pouvait se prononcer que sur demande expresse de la collectivité. Le Président concluait cependant que «  Pour envisager une restauration susceptible de lui redonner son lustre et un programme susceptible de trouver sa place …/… si la municipalité nous sollicite, nous apporterons notre contribution à la réflexion globale que mérite la question de l’avenir de ce bâtiment ».

 

La municipalité : Par courrier en date du 21 novembre 2016, le Président du CAUE de la Vendée indiquait que « la précédente et relativement ancienne réhabilitation du bâtiment lui a fait perdre beaucoup de ses qualités urbaines et architecturales : suppression du fronton et de la galerie face à la mer pour rabaisser cette façade principale en une façade arrière bien rébarbative et retournement du bâtiment en érigeant au statut de façade principale I’ancienne façade technique d’un faible intérêt architectural >>.

Commentaire CPNS : Monsieur le Maire s’est bien gardé de saisir le CAUE et n’extrait du courrier dont il a eu une copie que les considérations d’ordre général sur la précédente réhabilitation du bâtiment.

L’ensemble des désordres relevé peut être réhabilité sans difficultés techniques.

——————————————————————————————–

L’association nationale Patrimoine-environnement, reconnue d’utilité publique, écrivait récemment à M. le Maire et à Mme l’adjointe au Patrimoine : « L’ancien casino reste pour la Ville d’un intérêt historique et patrimonial primordial. Sa réhabilitation permettrait de valoriser l’ensemble architectural reconnu par la DRAC et de ce fait, pourrait être plus qu’un attrait touristique pour la Ville : il en serait le symbole »

 

La municipalité : à notre connaissance la municipalité n’a pas cité cet avis favorable.

Commentaire du CPNS : sans commentaire !

——————————————————————————————–

L’inventaire du patrimoine au PLU : lors de l’élaboration du Plan local d’urbanisme (PLU), le bâtiment a été repéré au titre du patrimoine d’intérêt local et inscrit comme tel le 17 janvier 2014 dans le PLU de Saint-Hilaire-de-Riez.

 

Commentaire CPNS : la nouvelle majorité municipale sortie des urnes 3 mois après n’a manifestement pas la même appréciation du patrimoine local.

——————————————————————————————–

Le maire Laurent Boudelier s’est prononcé à plusieurs reprises sans ambiguïté en faveur de la démolition de « ce bâtiment obsolète, qui n’attire pas beaucoup de vie et qui nécessiterait une rénovation importante, coûteuse et très délicate1 »

 

Commentaire CPNS : à l’instar des autres batiments emblématiques de la station balnéaire de Sion-sur l’Océan, le Casino des Pins est laissé à l’abandon depuis de nombreuses années. Un adage juridique dit que nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes. En l’occurence, on pourra reprocher à monsieur le maire de s’appuyer sur des désordres qu’il a lui même créés !

 

 

Tout n’est pas joué

Le 8 décembre 2017 après-midi, le collectif apprenait qu’il était proposé au conseil municipal du 15 décembre suivant d’autoriser le maire à solliciter la démolition du Casino des Pins. Le collectif décidait immédiatement de lancer une pétition pour que l’avis de la population soit sollicité. En moins de 8 jours, plus de 1000 participants disent leur opposition à cette démolition.

Rejoignez les partisans de la sauvegarde du Casino des pins

en signant la pétition et en la diffusant sur vos réseaux.

cliquer ici

 

 

Nous avons relevé sur le blog du collectif

Nous vous proposons de consulter les commentaires laissés par les pétitionnaires sur le blog du collectif pour la sauvegarde du patrimoine balnéaire de Sion-sur-l’Océan, vous y découvrirez de très beaux témoignages émanant de toutes les catégories de la population, des plus jeunes aux plus vieux.

Nous en avons extrait deux :

extrait du mail de : Alexandre d’Angers, tailleur de pierres

« Bonjour je suis tailleur de pierres et maçon du bati ancien depuis plusieurs années. On veut faire croire aux gens que le batiment est tellement dégradé qu’il en devient dangereux. Hors je pense que c’est totalement faux! Quand un batiment en pierre va s’effondrer il y a des signes avant coureur comme des fissures profondes dans les murs …/… il arrive que les murs prennent « du ventre » …/… un murs qui perd son aplomb et petit à petit penche jusqu’à faire une chute gravitationnelle …/… sérieusement y’a aucunes fissures dangereuses, aucunes déformations de la toitures, la couverture avec les fameuses tuiles losangées est en bonne état, les murs sont d’aplombs …/… La seule chose qui me choque c’est cette rénovation loupée des années passées …/… Mais tout ceci est entièrement restaurable! Ces batiment sont composés de pleins de petit élément « facile » à remplacer! Contrairement à une structure béton avec un ferraillage qui s’oxyde …/… Je suis en colère car j’ai l’impression qu’on condamne ce batiment sans un procès équitable! »

 

extrait du mail de : Clédia, jeune femme de 30 ans évoquant ses souvenirs

« Laissez nous cette maison, ce foyer qui nous a tant donné,

Laissez nous encore organiser des instants de solidarités, de culture, de créativité et

de festivités,

C’est ce qui nous permet d’exister et de se considérer chacun dans nos différentes

identités !

Une jeunesse sans passé, n’a pas d’avenir,

Une vieillesse sans passé, n’a plus de dignité,

Laissez nous notre passé,

Laissez nous notre avenir,

Une maison pour tous, reste à tous,

Telle est sa destinée et la nôtre intimement liée,

Nous avons tous besoin d’un foyer commun pour nous retrouver, échanger, créer et

inventer notre quotidien !

Nous en avons tous autant besoin que de notre pain quotidien, et nous ne lâcherons

rien !

Un peuple sans culture est un peuple sans futur, sans demain! »

 


1Citation extraite du journal Ouest-France du 17/11/2017

 

En savoir plus :

Blog du Collectif pour la sauvegarde du patrimoine balnéaire de Sion-sur l’Océan

Lire nos articles :

Casino, demande de classement au titre des monuments historiques   

Le Casino de l’Océan et des pins menacé de disparition

Le Courrier vendéen: CPNS. Il faut sauver l’ancien Casino de l’Océan et des pins

Ouest-France : Le CPNS donne son avis sur l’ancien Casino

Chaine TV du CPNS : Devenir du Casino

 

 

 

 

 

 

/5