Dernière minute

03/04/2016 – POIS(S)ON D’AVRIL: LA VIDÉO – Pour son dernier nettoyage de plage le CPNS s’était associé à l’opération « Pois(s)on d’avril » de France Nature Environnement. L’action visait à sensibiliser le public sur la problématique des déchets aquatiques qui mettent en péril nos océans, sa faune, sa flore mais également notre santé. Il s’agissait de réaliser symboliquement un poi(s)son avec les déchets ramassés sur la plage. France Nature Environnement a réalisé une courte séquence vidéo à partir d’une sélection de photos adressés par les participants. Le pois(s)on du CPNS réalisé sur la plage de Boisvinet figure sur cette vidéo. Merci aux participants.

Voir la vidéo de FNE

 cliquer ici


 

Affluence pour le nettoyage écologique de la plage de Boisvinet du 20 mars 2016

 

Une quarantaine d’adultes et quelques enfants se sont réunis dimanche 20 mars à 10h pour répondre à l’appel du CPNS qui organisait un nettoyage écologique de la plage de Boisvinet. Cette action s’inscrit dans le cadre des Initiatives Océanes de SurfRider.

Pour le deuxième ramassage de la saison programmé par le CPNS sur le canton de Saint Hilaire, c’était un record !

Les participants sont venus de partout : de Soullans, de Saint Révérend, de Sallertaine et bien sûr de Saint Gilles Croix de Vie et de Saint Hilaire de Riez. Certains sont des habitués des « Initiatives Océanes », campagne de l’ONG Surfrider Foundation Europe, qui recensent toutes les collectes organisées sur les plages ou près des cours d’eau. D’autres sensibles à ce geste citoyen ont noté nos dates de ramassage parues dans la presse. A tous ceux-ci s’ajoutent bien sûr des membres du CPNS et de l’association hilairoise Nature & Culture.

Le CPNS remarque que de plus en plus de personnes ramassent spontanément les déchets sur les plages : l’animation de ce dimanche a permis de répondre à plusieurs de leurs questions :

  • Les éléments naturels comme le bois, les algues ou les restes d’animaux marins doivent-ils rester en place ? oui, les œufs de raie, de roussettes ou de bulots même vides et desséchés peuvent encore servir aux insectes, oiseaux ou poissons,
  • Quand on ramasse, où mettons les déchets ? Lorsque nous organisons un ramassage de plage, nous CPNS-Initiatives-Oceanes-Boisvinet-8-2016-03demandons à la commune gestionnaire de la plage de venir ramasser les sacs : souvent une benne est mise en place à l’occasion mais de plus en plus de communes littorales mettent à disposition des bacs à marée comme sur la grande plage de St Gilles. Ces bacs sont destinés aux dépôts des collectes volontaires effectuées au jour le jour par les usagers de la plage ou par des personnes sensibilisées à l’écologie. A ce propos, nous appelons les municipalités à veiller à les vider régulièrement afin d’éviter les dépôts « sauvages » à côté des bacs. Le CPNS a fait une demande de bacs à marée auprès de la commune de Saint-Hilaire-de-Riez qui n’en est pas encore équipée.

Bilan du ramassage : 6 sacs de 120L bien pleins de petits déchets plastique et de petits morceaux de cordage : ceux-ci sont les plus difficiles à ramasser par rapport aux déchets arrivés en nombre mi-février après 4 jours de vents de mer : ils sont sans doute les plus polluants pour le milieu, le plastique se désagrégeant.

« Dans les criques alentour, nous avons retrouvé un flacon d’adoucissant vide, une canette de bière, une cartouche d’imprimante ou des lunettes de soleil d’enfant » preuve que la majorité des déchets viennent de la terre (80 % comme l’a mesuré l’ONG Surfrider).

Comme prévu, nous avons dessiné 2 pois(s)ons d’Avril : un petit à l’aide de quelques gros déchets trouvés sur laCPNS-Initiatives-Oceanes-Boisvinet-pois(s)on-2016-03 plage et un plus grand réalisé avec nos sacs de ramassage remplis de petits déchets qui auraient pu s’envoler de nouveau avec le vent !

Nous les avons pris en photo pour les envoyer à l’association France Nature Environnement à laquelle le CPNS est affilié car FNE recense tous ces pois(s)ons d’Avril « pêchés » dans toute la France pour une action de sensibilisation du public au problème des déchets aquatiques.

La participation sans cesse grandissante à ces ramassages nous montre que de plus en plus de personnes prennent conscience de ce fléau et sont prêtes à coopérer pour enrayer à la mesure de leurs moyens, cette destruction de la biodiversité.

 

En marge de ces actions programmées, le CPNS continuera d’organiser au pied levée des actions de nettoyages ponctuels, en fonction de la pollution et de la météo. Le CPNS invite toutes les personnes intéressées à consulter les annonces sur la rubrique agenda du site.