Nous ne pensions plus avoir à traiter d’un tel dossier alors que l’on parle de  « Malbouffe » et que nous sommes maintenant, largement, alertés  des conséquences pour l’environnement et le bien-être animal, d’un tel élevage :

Le projet qui a été finalisé avec l’aide de la Chambre d’Agriculture et de la Société Bellavol (groupe LDC) reste en deçà  du minimum des 40 000 volailles car il aurait, alors, fallu passer en enquête publique avec plus de contraintes. Le projet prévoit une alternance de 39864 poulets (élevés en 35 jours) et de 13409 dindes (élevées en 126 jours) pour un maximum de 39864 emplacements .

 Le permis de construire d’un bâtiment de 1812m à la Catusière a été accordé par le Maire de Saint-Gervais en août dernier et la consultation du public, maintenant close, a été organisée par la Préfecture.

Au niveau du dossier, aucune incidence n’a été relevée en zone Natura 2000 ni au niveau du SDAGE et SAGE. Rien non plus sur les Zones humides.

Toutefois les riverains ont constaté : « Il y a un non-sens environnemental, chauffage au gaz de l’installation, exportation des déchets de l’exploitation au delà de Montaigu et toutes les nuisances se rapportant à ce type d’installation :odeur, bruit, camion… alors que nous sommes en plein débat sur la transition énergétique  et sur la maltraitance animal »

 

 

Un Collectif d’opposition au projet s’est créé en décembre et

une manifestation est prévue le 12 Janvier 2019

à 10 h à St Gervais.