Ce dossier est un dossier emblématique, car c’est le premier projet de méthanisation agricole en Vendée. Par sa nature, par la mise en place d’une unité de méthanisation avec production de digestat, il va nécessiter des surfaces d’épandage plus importantes ; la quantité d’azote à gérer au niveau de l’épandage sera en très forte augmentation.

cropped-20130806_130029-e1375888491356

 

GAEC-CHIRIN-Cartographie-567x272Les gérants de la GAEC CHIRON demandent l’autorisation d’exploiter une unité de méthanisation (19 tonnes/jours) avec la mise à jour des effectifs d’élevage porcin (de 1717 à 2165 animaux équivalents porcs), la mise à jour de l’élevage bovin (de 90 à 140 vaches allaitantes), la construction de l’installation de méthanisation et la construction d’un élevage porcin (450 places). Le plan d’épandage du digestat de fumier bovins de l’unité de méthanisation s’effectuera sur une surface de 623,86 hectares répartis sur 4 communes :

  • L’Aiguillon sur Vie : 535,86 ha
  • Givrand : 25,54 ha
  • Brétignolles sur Mer : 57,96 ha
  • Saint Gilles Croix de Vie : 4,5 ha

Le projet soumis à l’enquête publique interpelle ce qui concerne :

  • son insertion paysagère,
  • les sources de bruits supplémentaires,
  • Le va et vient,
  • les incidences sur les milieux naturels et notamment le secteur du marais du Jaunay en site N2000,
  • nous nous inquiétons en particulier sur les risques d’atteintes à la qualité des eaux superficielles et souterraines.

Pour ces motifs le CPNS souhaite une forte mobilisation autour de ce projet et invite à consulter le dossier et l’avis de l’autorité environnementale sur le site de la préfecture, commune de l’Aiguillon-sur-Vie.