Demain, par Cyril Dion et Mélanie Laurent (sorti le 2 décembre 2015)
Que pouvons-nous faire concrètement pour vivre mieux ? Voilà la question à laquelle ont voulu répondre Cyril Dion et Mélanie Laurent, avec leur film Demain, dans les salles depuis le 2 décembre 2015. Le CPNS ne peut que vous encourager à aller voir cette œuvre formidable d'optimisme.
A propos du livre

Une fois n’est pas coutume, cette page ne concerne pas un livre mais un film documentaire : Demain, réalisé par Cyril Dion et Mélanie Laurent. Après avoir pris connaissance d’un rapport scientifique sur l’avenir de la planète et avoir discuté du sujet avec leurs amis, souvent jeunes parents également, ils se sont mis en tête de parcourir le monde à la recherche de solutions concrètes.

Plutôt que de se lancer dans de grandes considérations, il s’agit de résoudre les crises qui traversent le monde à l’échelle locale : que pouvons-nous faire concrètement pour vivre mieux ? Le film documentaire est donc une succession d’interviews de « pionniers » qui réinventent l’agriculture, l’énergie, l’économie, la démocratie, l’éducation – les 5 thèmes que les réalisateurs ont choisi d’aborder.

Le film fait donc une synthèse de ce qui fonctionne : les fermes et les jardins partagés en ville (Détroit, Todmorden en Angleterre avec les IncroyablesComestibles), les énergies renouvelables et la maîtrise de la consommation (Danemark, avec l’exemple de Copenhague en particulier, l’entreprise de papeterie Pocheco dans la région lilloise), les monnaies locales, la gouvernance participative (en Inde, dans le Chennai), l’éducation (l’exemple finlandais). Les exemples sont essentiellement dans les pays dits du Nord (à l’exception de l’Inde et du Maroc), ce qui est révélateur aussi d’un courant qui traverse nos sociétés riches – la crise de la gouvernance y est forte (élections nationales, mouvements sociaux des Indignés et de Pegida…). Mais le film documentaire est surtout là pour nous faire réfléchir sur notre destin et notre emprise sur ce destin : souhaitons-nous faire quelque chose et, si oui, quoi ?

Le propos est pour cette raison assez simple dans sa conception, pour inviter à agir. Une action positive est possible, le film Demain donne des idées. La presse relaie la bonne réception du public envers ce film au financement en partie participatif : Télérama, son « phénomène de société » pour Le Monde ou une tentative d’application par un chef d’entreprise, dans le Siècle Digital. Le film a reçu le César du Meilleur documentaire 2016.

L’esprit du film ne s’arrête pas à la fin de la projection, puisque le site Internet du film propose de relayer, à terme, les bonnes initiatives : http://www.demain-lefilm.com/. On peut les proposer sur la page « Les enseignants », et elles apparaîtront sur la page « Les solutions » ; pour l’instant, il n’y a que celles développées dans le film. N’oublions pas le propos distillé dans tout le documentaire : les initiatives locales, que les associations environnementales, comme le CPNS, entre autres, peuvent accompagner, relayer, réaliser. Et ce aujourd’hui comme demain…